Contenu principal
Logo COP22

La future COP22 : introduction

Voilà plus de 8 mois que la COP21 s’est tenue à Paris. Les 177 pays qui ont signé l’accord de Paris le ratifient chacun à leur tour depuis la signature, la Chine et les États-Unis, les deux premiers pays émetteurs de gaz à effet de serre (plus de 40% des émissions mondiales à eux deux), ayant signé tout récemment.
Cependant, chaque État doit maintenant s’engager concrètement. La 22e session de la Conférence des parties de la Convention-Cadre des Nations Unies sur le changement climatique (COP22) qui se tiendra à Marrakech du 7 au 18 novembre 2016 devra prendre le relais des intentions et des avancées qui ont été enregistrées durant la COP21.

 

Le comité de pilotage de cette COP22, présidé par le ministre marocain des Affaires étrangères et de la Coopération Salaheddine Mezouar,  a été approuvé le 11 février dernier par le roi du Maroc Mohammed VI. C’est sur ce comité que repose la mise en place de la stratégie de la COP22. Pour son président, la COP22 est une « opportunité pour porter la voix des pays les plus vulnérables face aux changements climatiques, en particulier celle des pays africains et des états insulaires. Il est urgent d’agir devant ces enjeux liés à la stabilité et à la sécurité ». Cette fois-ci il s’agira de rendre concrets plusieurs aspects majeurs mis en avant dans l’Accord de Paris : adaptation, transparence, transfert de technologies,…

L’enjeu est toujours capital même après l’Accord de Paris, et pour le président marocain du comité scientifique de la COP22, Nizar Baraka, il va s’agir de montrer aux représentants des pays présents que les modèles de développement durables nécessitent un engagement fort des pays vers une économie bas carbone (avec l’utilisation de technologies vertes notamment). Si les efforts fournis restent inégaux, il faudra impérativement inverser la tendance et œuvrer pour le bien le commun tous ensemble. En effet, aucun pays ne sera épargné par une trop forte hausse de la température moyenne globale et de ses conséquences qui impacteront la vie sur Terre.

 

En attendant la COP22, plusieurs rendez-vous d’envergure internationale sont prévus, parmi lesquels :
– Le 26 septembre à Nantes (France): le Climate Chance, sommet mondial sur le climat des acteurs non-étatiques
– Le 1 octobre à Quito (Équateur) : Réunion du fonds vert sur le climat (ONU)
– Le 4 novembre  Marrakech (Maroc) : Africa Renewable Energy Forum (AREF)

Source : site officiel de la COP22 )