Contenu principal
La Tortue d'Hermann
Copyright © Emmanuel BOITIER

Inventaire de la Tortue d’Hermann

Au printemps 2007, un premier inventaire a été réalisé par la Fondation d’Entreprise du Golf de Vidauban pour l’Environnement; la Tortue d’Hermann fut l’une des premières espèces recensées, elle est l’un des symboles de la Plaine des Maures.

La Tortue d’Hermann (Testudo hermanni) est l’un des plus vieux habitants de la planète. Son origine remonte en effet à plus de 2 millions d’années. Son espérance de vie est d’ailleurs assez longue puisqu’ évaluée à 40 ans en moyenne dans la nature, mais pouvant monter jusqu’à 80 ans pour les sujets les plus âgés. Néanmoins sa situation est inquiétante, c’est l’un des reptiles les plus menacés d’Europe.

Vivant au départ dans une grande partie de l’Europe géographique, cette tortue a vu sa population se réduire comme peau de chagrin, au gré des glaciations et des réchauffements successifs. Actuellement son aire de répartition se situe sur la bordure septentrionale du bassin méditerranéen (en Italie et en Espagne), et en France uniquement dans une partie du département du Var et sur la côté Est de la Corse. Aux causes naturelles des disparitions s’ajoutent celles créées ou amplifiées par l’Homme comme l’urbanisation et le prélèvement sauvage de cette tortue par des particuliers. Enfin et surtout, les incendies de forêts répétés ont des conséquences dévastatrices sur une population de tortues dont la période de régénération est de 15 ans minimum. Le statut de la Tortue d’Hermann nécessite donc des actions pour prévenir son extinction ; cette espèce est en effet classée espèce « en danger » en France sur la liste rouge par l’UICN.

De fait, la Tortue d’Hermann a plus que sa place dans le programme de documentation et de préservation des espèces engagé par la Fondation. L’extinction de la dernière espèce de Tortue de France serait un nouveau coup porté à nos écosystèmes et au paysage des Maures.