Contenu principal
Papillon
Papillon (Photographie © Parc de l'Aoubré)

Parc de l’Aoubré

A mi-chemin entre Marseille et Nice se trouve le Parc des Cèdres, aussi dit Parc de l’Aoubré. Cette forêt privée de 30 hectares, classée Zone Naturelle et gérée durablement avec une éthique responsable et solidaire, abrite en son sein un monde végétal et animal à découvrir de multiples façons.

 

Le Jardin des Papillons
L’une des « attractions » les plus appréciées du Parc de l’Aoubré est son Jardin des Papillons. Nous en avions déjà parlé dans l’un de nos précédents articles : il s’agit d’un jardin aménagé de 7000m2, planté de 1500 végétaux inféodés aux papillons provençaux et à leurs chenilles. Ce jardin étant totalement ouvert, la présence des papillons se fait au gré du bon vouloir des espèces sauvages et libres. Les premiers comptages du Parc ont permis de recenser au moins 50 espèces de papillons diurnes, et les objectifs sont clairs : parvenir à présenter près de 130 espèces différentes aux visiteurs. La vocation « militante » de ce jardin est de réaliser un travail actif sur la biodiversité en agissant sur le renforcement des « populations d’insectes et de papillons provençaux et en aidant à en préserver les espèces rares et en voie de disparition ». Noyé de fleurs, cet espace permet de découvrir de magnifiques papillons méditerranéens arborant de vives couleurs et des formes somptueuses, puis de comprendre leurs stratégies de survie et de reproduction qui pourront vous être expliquées durant les visites guidées.
De plus, à l’entrée du jardin se trouve une passionnante exposition sur les insectes et les papillons, replaçant les insectes au cœur du vivant comme la forme de vie la plus abondante sur Terre (950 000 espèces connues pour 8 à 100 millions d’estimées). Vous pourrez d’ailleurs aussi les observer dans les terrariums du jardin.

 

Parc animalier et petite ferme
Le parc est orienté vers la découverte, celle des végétaux et celle des animaux petits et grands.
Ainsi, suivant cette idée, le premier grand espace dédié aux animaux est le parc animalier. Sur les 32 hectares de l’espace total du Parc de l’Aoubré, plusieurs zones abritent des espèces sauvages et domestiques qui se trouvent ici en semi-liberté. Durant votre escapade sauvage, de nombreuses rencontres sont donc possibles : avec des sangliers, des daims, des baudets  et des chèvres du Rove.
Vous pourrez par la suite vous diriger vers la petite ferme du Parc dans laquelle sont élevés des animaux de basse-cour. Certains sont en liberté et d’autres en enclos ou encore en volière pour les oiseaux. Vous pourrez notamment y retrouver des chèvres naines, des moutons d’Ouessant, des dindons, des poussins et des lapins papillon

 

Sensibilisation à la biodiversité
Comme nous l’avons vu précédemment en filigrane, le Parc s’est donné pour mission de sensibiliser ses visiteurs aux enjeux que pose la préservation de la biodiversité dans notre monde actuel. Cette sensibilisation passe par la transmission des connaissances, et c’est pourquoi le Parc a créé plusieurs sentiers pédagogiques.
Il y a tout d’abord le sentier botanique qui propose une découverte des principales espèces végétales de la forêt méditerranéenne en milieu calcaire (avec entre autres le Cèdre de l’Atlas, introduit au milieu du XIXe siècle). Le sentier aromatique se focalise lui sur les odeurs émises par une multitude de plantes qui se développent sur cette colline en plein soleil. Le sentier des tinctoriales invite le visiteur à découvrir quelles étaient autrefois les plantes utilisées par les artistes pour créer leurs couleurs (depuis lors remplacées par des teintures chimiques). Enfin le sentier ornithologique vous permettra d’observer et d’écouter, si vous savez être silencieux, les principaux oiseaux des forêts provençales.
Par ailleurs, le Parc a aussi inauguré en 2013 une promenade un peu spéciale de 100 mètres de long, agrémentée de panneaux thématiques, appelée Le Filet’Rama et qui fait partie de l’espace des Filets de la découverte. A plusieurs mètres de hauteur et sans matériel « vous pourrez découvrir une approche pédagogique du vivant : prendre le filet dans le bon sens pour suivre l’histoire de la vie depuis la biosphère, en passant par le biotope, l’écosystème et les différentes espèces du monde vivant. »

Enfin, toujours dans cette démarche d’information et de sensibilisation, le parc s’est « associé » à l’application pour smartphone (Androïd et IOS) Ecobalade afin d’intégrer les différentes balades proposées. Grâce à cette application, vous pourrez donc parcourir le parc aidé de fiches et d’éléments sur la faune et la flore qui vous entourent durant votre balade.

 

 

Émerveiller et sensibiliser sont certainement les deux maîtres mots qui définissent le Parc de l’Aoubré, véritable lieu d’enchantements et de découvertes où vous pouvez également parcourir la forêt en accrobranche. Vous pourrez d’ailleurs y trouver un « Point Info Nature » concernant la biodiversité très instructif créé avec l’aide du Conseil Général du Var et du Conseil Régional Provence Alpes Côte d’Azur, et suivi scientifiquement par le Muséum d’Histoire Naturelle, l’Université de Toulon, la Société d’Histoire Naturelle de Toulon, l’Association Vespiland et le réseau de la Route des Insectes.

 

Source : http://www.aoubre.fr